Situating Copper Crescents

Error message

The style function: biblio_style_cja does not exist
Research Report

Situating Copper Crescents

Craig N. Cipolla1

Author Affiliations

1Art and Culture Department, Royal Ontario Museum, 100 Queen’s Park, Toronto, ON M5S 2C6, Canada and Universtiy of Toronto

https://doi.org/10.51270/45.1.77
Canadian Journal of Archaeology 45(1):077-092 (2021)

Abstract

This report considers copper crescent-shaped objects from Ontario, contextualizing them within broader archaeological discussions of the Old Copper Complex. I focus on a small assemblage of antiquarian-collected crescents from the Royal Ontario Museum. A literature review comprises the bulk of this report; crescents recovered from sites located in the center of the Old Copper Complex, in current-day Wisconsin and Michigan, help to situate examples in the antiquarian collection. I discuss crescents in terms of their chronological and geographic breadth, their formal variation, and the different depositional contexts in which they are found. Three examples from the antiquarian collection represent novel forms of copper crescent that are not represented in the accepted typology. Two of these, collected approximately 1,600 km apart from one another, closely resemble stone and copper ulu knives, each with a unique copper handle that once bore a haft. By situating this particular collection within broader discussions of native copper, this report demonstrates the continued importance of thinking through poorly-contextualized archaeological collections while remembering the limitations of rigid, typological thinking.

Résumé

Ce rapport observe et contextualise des croissants de cuivre provenant d’Ontario au sein de plus larges discussions sur l’ancien complexe du cuivre. Je me concentre sur un petit assemblage de croissants acquis par des collectionneurs-antiquaires et conservés au Musée Royal de l’Ontario. Une revue de littérature compose l’essentiel de ce rapport; des croissants de cuivre recueillis sur des sites situés au centre de l’ancien complexe du cuivre, dans le Wisconsin et le Michigan actuels, aident à situer les exemples provenant de la collection d’antiquaires. Je discute des croissants en fonction de leur étendue chronologique et géographique, des variations de leur forme, et de leurs différents contextes de dépôt. Trois croissants de cuivre de la collection d’antiquaires représentent de nouvelles formes qui ne sont pas représentées dans la typologie acceptée. Deux de ceux-ci, trouvés à plus de 1,600 kilomètres de distance l’un de l’autre, ressemblent de près aux ulus de pierre et de cuivre et ont chacun une poignée en cuivre unique, autrefois emmanchée. En situant cette collection particulière à l’intérieur de plus larges conversations portant sur le cuivre natif, ce rapport démontre l’importance continue de réfléchir aux collections archéologiques qui sont peu contextualisées tout en considérant les limites d’une pensée typologique rigide.

À propos du Journal  |  Équipe de rédaction  |  Directives aux auteurs  |  Pour nous contacter

Le Journal canadien d'archéologie est publiée de l'Association canadienne d'archéologie.
Aspen Woods Postal Outlet, Box 15075
Calgary, Alberta T3H 0N8

ISSN: 0705–2006  |  ISSN: 2816-2293 (online)