Monterey Shells and Trade Copper: A Glimpse into the Early Contact Period from a Nuu-Chah-Nulth Outer-Coast Lookout Site

Error message

The style function: biblio_style_cja does not exist
Journal Article

Monterey Shells and Trade Copper: A Glimpse into the Early Contact Period from a Nuu-Chah-Nulth Outer-Coast Lookout Site

Alan D. McMillan1 and Denis E. St. Claire2

Author Affiliations

1Department of Archaeology, Simon Fraser University, Burnaby, BC V5A 1S6, Canada
2Coast Heritage Consulting, 863 Selkirk Ave., Victoria, BC V9A 2T7, Canada

https://doi.org/10.51270/45.1.1
Canadian Journal of Archaeology 45(1):001-019 (2021)

Abstract

The Nuu-chah-nulth of western Vancouver Island used lookout sites on small outer-coast islands to observe the movements of sea mammals and canoes, and later the trading ships arriving with cargoes of new goods. A trench excavated across the upper surface of one such site yielded an artifact assemblage typical of late Nuu-chah-nulth sites, along with radiocarbon dates indicating use over the few centuries prior to contact with Europeans. Three artifacts of introduced materials reveal that this location continued in use into the early decades of contact. Copper and California abalone shells (“Monterey shells”) were two of the earliest and most important trade materials during the maritime fur trade. Indigenous demand was for the raw material, which was re-worked into decorative items of traditional form. The excavation results provide a rare glimpse into this early contact period, with no admixture of later manufactured objects. Ethnohistoric and ethnographic sources provide context to interpret these discoveries.

Résumé

Les Nuu-chah-nulth de l’ouest de l’île de Vancouver utilisaient des sites d’observation sur de petites îles de la côte extérieure pour observer les mouvements des mammifères marins et des canots, et plus tard les navires de commerce arrivant avec des cargaisons de nouvelles marchandises. Une tranchée creusée sur la surface supérieure d’un de ces sites a donné un assemblage d’artefacts typique des sites Nuu-chah-nulth tardifs, ainsi que des dates au radiocarbone indiquant une utilisation au cours des quelques siècles précédant le contact avec les Européens. Trois artefacts de matériaux introduits révèlent que cet emplacement a continué à être utilisé dans les premières décennies de contact. Le cuivre et les coquilles d’ormeau de Californie (« coquilles de Monterey ») étaient deux des premiers et des plus importants matériaux commerciaux pendant le commerce maritime des fourrures. La demande indigène était pour la matière première, qui a été retravaillée en objets décoratifs de forme traditionnelle. Les résultats des fouilles donnent un rare aperçu de cette période de contact précoce, sans mélange d’objets fabriqués plus tard. Les sources ethnohistoriques et ethnographiques fournissent un contexte pour interpréter ces découvertes.

À propos du Journal  |  Équipe de rédaction  |  Directives aux auteurs  |  Pour nous contacter

Le Journal canadien d'archéologie est publiée de l'Association canadienne d'archéologie.
Aspen Woods Postal Outlet, Box 15075
Calgary, Alberta T3H 0N8

ISSN: 0705–2006  |  ISSN: 2816-2293 (online)