Skip to Content

Exploring Soilscapes and Places Inside Labrador Inuit Winter Dwellings

Publication Type:

Articles

Authors:

Don Butler

Source:

Canadian Journal of Archaeology, Volume 35, Issue 1, p.055-085 (2011)

Abstract:

Inuit people have interacted with northern Labrador’s landscape in countless ways. This research explored their influence on the element compositions of soils beneath winter dwellings at three settlements. The objectives were to expand the range of element enrichments associated with Inuit dwellings and to consider variations within these enrichments, thereby contributing to reconstructions of how these people used indoor spaces. Six dwellings were sampled using a stratified systematic strategy. Multielement analyses using x-ray fluorescence and inductively coupled plasma-mass spectroscopy identified higher concentrations of phosphorus, sulphur, barium, lead, hafnium, caesium, lanthanum, and europium in archaeological samples relative to background samples. These enrichments relate to peoples’ use of sea mammal oil as lamp fuel, of baleen in sleeping platform construction, of recycled materials for building, and of European goods. Variations in element concentrations between dwellings indicate that cultural soilscapes have potential for identifying processes of stability and change in the use of interior places.

Les peuples inuits ont influencé de mille façons le paysage du Nord Labrador. Cette étude explore leur effet sur la composition élémentaire des sols sous leurs quartiers d’hiver dans trois colonies de peuplement. Les objectifs de ce travail étaient d’élargir l’éventail des éléments d’enrichissement trouvés dans les sols associés aux habitations des Inuits et d’examiner les variations dans ces enrichissements, pour arriver à se représenter comment ceux-ci utilisaient l’espace intérieur de leurs habitations. Six de celles-ci ont été testées par échantillonnage stratifié systématique. Des analyses multi-éléments par fluorescence X et par spectrométrie de masse couplée à un plasma induit ont découvert d’importantes concentrations de phosphore, soufre, baryum, plomb, hafnium, césium, lanthanum et europium dans les échantillons pédologiques des sites archéologiques par comparaison à ceux tirés des sols environnants. Ces enrichissements sont liés à l’utilisation de l’huile des mammifères marins comme source d’éclairage, à l’emploi de baleines dans la construction des surfaces de couchage, ainsi que de matériaux de construction recyclés et de produits venus d’Europe. Les variations dans la concentration des éléments selon les habitations indiquent que l’étude culturelle des profils pédologiques peut aider à identifier les processus de stabilité et de changement dans l’utilisation de l’espace intérieur des habitations.